En route vers l’attribution avec Tram’Ardent

Ce mercredi 19 septembre, l’Opérateur de Transport de Wallonie (OTW) a franchi une nouvelle étape en procédant à la désignation du Soumissionnaire préférentiel, à savoir Tram’Ardent. Le consortium Tram’Ardent est ainsi composé de sociétés du groupe Colas, dont Colas Belgium et Colas Rail Belgium, du constructeur de matériel roulant espagnol CAF et de la financière DIF.

Maillon central d’une nouvelle offre de mobilité à Liège, le futur tram desservira 21 stations réparties sur un tracé sur 11,7 km dont 90% seront « en site propre », c’est-à-dire ne partageant pas l’espace avec les voitures. Il débouchera également sur le triangle multimodal formé par la gare ferroviaire et TGV des Guillemins, la station de tram et de bus TEC.

Le tram liégeois, avec une vingtaine de rames, sera une véritable colonne vertébrale de transport, connectée à un parking de relais de plus de 900 places, au centre historique et autres bassins de vie de la ville, aux voies lentes et piétonnes. L’ensemble de l’offre bus sera réorganisée autour de ce maillon central de l’offre de mobilité aux clients.

Pour rappel, 30% des Wallons qui empruntent les bus TEC le font dans la zone urbaine de Liège. Le TEC Liège-Verviers connait par ailleurs une augmentation de fréquentation annuelle de 5 à 8%. Le futur tram constitue une réponse à ces conditions de saturation. Il permettra de transporter plus de passagers, plus rapidement et à une plus forte cadence tout en étant économique et écologique. Liège a sans conteste besoin d’un réseau structurant connecté aux bassins de vie et aux aménagements facilitant la mobilité douce.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter le communiqué de presse du TEC.